Les plaies après l’opération

Avec la chirurgie mini-invasive, vous aurez une petite cicatrice entre les côtes. Les incisions cutanées sont fermées par des sutures internes. Vous pouvez également avoir de petites incisions dans la poitrine, l’aine, le bras ou la jambe, ou de petites plaies où les drains, les fils de stimulateur cardiaque provisoire ou les cathéters ont été placés.

Le soin des plaies après l’opération

14 jours après l’intervention, les points de suture peuvent être retirés par le médecin de famille ou l’infirmière à domicile. Les plaies peuvent rester ouvertes jusque-là. S’ils sont parfaitement secs, ils n’ont pas besoin d’être recouverts d’un pansement. La perte de liquide est normale dans les 3 à 5 premiers jours après l’opération.

Vous pouvez prendre une douche quelques jours après l’opération si votre état le permet. Lorsque vous prenez une douche, évitez d’utiliser un jet d’eau direct sur la plaie. Il est nécessaire de bien sécher les plaies. Il faut éviter de prendre un bain jusqu’à ce que tous les points de suture aient été retirés et que les plaies soient bien cicatrisées.

Soins hygiéniques de la plaie à domicile

Vous pouvez laver votre cicatrice tous les jours. Comment devez-vous procéder ?

  • Lavez vos mains avant de toucher l’incision.
  • Regardez dans le miroir. Inspectez votre cicatrice pour
    • Rougeur
    • Perte de liquide
    • Chaleur
    • Il ne doit pas y avoir d’espace entre les bords de la plaie.
  • Lavez délicatement votre cicatrice avec du savon ordinaire (non parfumé) en utilisant un gant de toilette à l’eau chaude et en exerçant une légère pression.
  • Séchez la plaie en la tapotant avec une serviette propre.
  • Vous ne devez pas couvrir la cicatrice, sauf en cas de perte de liquide.
  • En cas de perte de liquide, lavez-vous les mains après avoir soigné la cicatrice.

Poids après une chirurgie cardiaque

Après une chirurgie cardiaque, certains patients peuvent accumuler (retenir) du liquide. La majorité des patients quittent l’hôpital à un poids égal ou inférieur à leur poids préopératoire. Certains patients perdent le poids supplémentaire plus lentement ou ont des problèmes avec le liquide supplémentaire lorsqu’ils rentrent chez eux.

Pour rétablir l’équilibre des fluides, il convient de noter les points suivants :

  • éviter d’ajouter du sel lors de la préparation des repas
  • évitez les plats préparés
  • adoptez un régime pauvre en sel
  • faites une promenade tous les jours
  • pesez-vous quotidiennement
  • utilisez des diurétiques sur ordre du médecin

Éviter les infections après l’opération (prophylaxie de l’endocardite)

(informations destinées aux patients ayant subi une chirurgie valvulaire)

Si vous avez subi une chirurgie valvulaire, vous devez prendre certaines précautions pour prévenir l’endocardite infectieuse. L’endocardite est une maladie cardiaque grave. Il s’agit d’une infection du matériel prothétique implanté. Les valves cardiaques y sont particulièrement sensibles. Par conséquent, il est conseillé aux personnes ayant subi une chirurgie valvulaire de prendre des mesures préventives (= prophylaxie). Les patients qui ont subi une chirurgie de pontage coronarien doivent y prêter moins d’attention.

Les symptômes sont :

  • température
  • malaise général, sensation de grippe
  • un bruit au niveau de la valve cardiaque

Une bonne prévention consiste à :

  • une bonne hygiène dentaire ! Des recherches ont montré que les bactéries présentes dans la bouche et dans la chair des dents peuvent atteindre la valve cardiaque. Il est donc recommandé d’aller chez le dentiste au moins tous les 6 mois, même si vous n’avez pas de plaintes spécifiques. Les dents doivent être brossées deux fois par jour, de préférence avec une brosse souple. Sur les conseils de votre dentiste, des bains de bouche peuvent être recommandés.
  • il est dans votre intérêt de mentionner le fait que vous avez subi une chirurgie valvulaire lors de chaque consultation avec un médecin ou un dentiste. Le médecin pourra alors décider si vous devez prendre des antibiotiques à titre préventif.

Pour tout examen que vous devez subir et qui pourrait provoquer des saignements, vous devez toujours mentionner que vous avez subi une chirurgie valvulaire. Faites-le non seulement pour les visites dentaires, mais aussi pour les examens invasifs (colonoscopie par exemple) et les interventions chirurgicales.

Si vous avez de la fièvre, consultez votre médecin dès que possible. Il est dans l’intérêt des patients qui ont subi une chirurgie valvulaire de consulter un médecin dès que possible s’il présente de la température, et de ne pas attendre qu’elle baisse spontanément ou qu’elle continue à augmenter.

Il est conseillé d’éviter les sources possibles d’infection. Les plaies et les blessures doivent être bien soignées. Les piercings et les tatouages sont à éviter, de même que l’administration inutile de médicaments par voie intraveineuse. En cas de problèmes intestinaux ou d’hémorroïdes, il est préférable de consulter votre médecin le plus rapidement possible.

Que puis-je faire ?

Dès que votre état s’est suffisamment stabilisé, vous pouvez recommencer à marcher. C’est souvent le lendemain de l’opération. Vous serez soutenu par les infirmières et le kinésithérapeute. Le lendemain de l’opération, vous commencerez également à vous réhabiliter en marchant, en faisant du vélo ou en montant des escaliers. L’objectif est de retrouver une vie normale le plus rapidement possible. Une fois à la maison, vous pouvez reprendre vos activités quotidiennes. Il n’y a pas de restrictions, mais il est préférable d’éviter les efforts intenses les premières semaines. Il est recommandé de faire beaucoup de vélo et de marcher beaucoup pour une récupération rapide.

Sexualité

Une vie sexuelle active et de qualité peut être importante pour vous. Après une chirurgie cardiaque, la reprise des activités sexuelles peut être source d’anxiété pour vous ou votre partenaire. La crainte la plus courante est que les activités sexuelles soient trop éprouvants et puissent provoquer une crise cardiaque. Ce n’est pas le cas. Vous pouvez reprendre une activité sexuelle dès que vous vous sentez suffisamment rétabli.

Régime

Vous devez suivre un régime alimentaire sain pour bien récupérer et pour garder votre cœur en bonne santé. Le diététicien vous fournira des informations à ce sujet pendant votre séjour à l’hôpital. Une perte d’appétit est normale dans la première période qui suit l’opération. Si c’est le cas, essayez de manger de plus petites quantités plus souvent.

La conduite de véhicule et les voyages

La loi vous interdit de conduire une voiture durant un mois après une chirurgie cardiaque. Pendant cette période, vous pouvez vous déplacer autant que vous le souhaitez en tant que passager. Lors de votre consultation postopératoire avec votre cardiologue traitant, on évaluera si vous pouvez à nouveau conduire. L’avion n’est lui aussi autorisé qu’après votre rendez-vous de contrôle avec votre cardiologue traitant. Il vous conseillera sur les voyages.

Retour au travail

Grâce à une procédure peu invasive, vous pourrez reprendre le travail plus rapidement. Après votre contrôle avec votre chirurgien et votre cardiologue, une décision sera prise sur la date à laquelle vous pourrez recommencer à travailler.

Rendez-vous post-opératoires

Après votre sortie de l’hôpital, vous aurez un certain nombre de rendez-vous à prendre avec vos soignants pour des contrôles. Il est important de se rendre à ces rendez-vous pour s’assurer que vous recevez les meilleurs soins possibles qui vous conviennent en tant qu’individu.

Après environ trois semaines, vous vous rendrez chez votre chirurgien cardiaque pour une consultation au cours de laquelle une attention particulière sera accordée à la cicatrisation de la plaie. Un rapport complet de l’intervention et de votre séjour à l’hôpital sera envoyé à votre cardiologue référent. Un rendez-vous sera également pris avec votre cardiologue pour une consultation post-opératoire. Au cours de ce contrôle, votre cardiologue vous donnera des indications sur la conduite d’un véhicule, la reprise du travail et l’adaptation des médicaments si nécessaire.

Un contrôle régulier chez votre cardiologue est nécessaire, au moins une fois par an. Veillez à suivre les mesures que votre médecin vous donne concernant certains facteurs de risque, tels que le cholestérol, la tension artérielle, l’obésité et le tabagisme.

Retour haut de page