Information sur l’admission

Lorsque vous êtes admis à l’hôpital, vous êtes dirigé vers le service de soins infirmiers par le service des admissions. Là, une infirmière s’occupera de votre admission et vous donnera les informations souhaitées et nécessaires.

Veuillez apporter avec vous le questionnaire rempli que vous avez reçu (formulaire d’anamnèse) afin que nous puissions obtenir rapidement un aperçu correct et complet de votre état physique et de vos antécédents. Pensez aux informations importantes et veillez à les signaler ! Pensez aux allergies, aux médicaments anticoagulants, au diabète, …

Des médicaments

Apportez un aperçu clair des médicaments que vous prenez à domicile. Nous vous conseillons d’apporter l’emballage original afin d’éviter tout malentendu. Pendant votre séjour, vous recevrez des médicaments de l’hôpital. N’oubliez pas d’apporter vos médicaments à la maison pour éviter les erreurs.

Choix de la chambre

Nous ferons tout notre possible pour répondre à vos préférences en matière de type de chambre. Si vous souhaitez une chambre privée mais qu’elle n’est pas disponible au moment de l’admission, il se peut que vous deviez rester dans une chambre double en attendant. Nous ferons de notre mieux pour respecter vos souhaits et vous transférer dans une chambre privée dès que possible.

Le moment de l’opération

Le soir de votre admission, vous serez informé de l’heure de votre opération. Il s’agit d’une heure indicative. Chaque patient et chaque opération reçoivent le temps qu’ils méritent, cette heure peut donc changer. Les interventions urgentes peuvent également affecter l’organisation des opérations. Nous vous tiendrons informés du programme des opérations aussi bien que possible pendant votre séjour. N’hésitez pas à nous contacter.

Ce qu’il faut apporter à l’hôpital

Comme de nouveaux patients sont admis ou transférés de l’unité de soins intensifs chaque jour, nous ne pouvons pas garantir qu’après l’opération, vous resterez dans la même chambre que le jour de votre admission. Vous devez donc limiter les objets que vous apportez avec vous lorsque vous êtes admis à l’hôpital, afin d’éviter les emballages et déballages inutiles.

N’apportez que les éléments suivants :

  • un pyjama si vous venez la veille de l’opération
  • affaires de toilette
  • prothèses
  • vos lunettes
  • éventuellement des chaussons

Lors de votre retour dans notre service, vous et votre famille serez informés à temps et vous pourrez laisser emporter quelques vêtements pour le reste de votre séjour.

Prévention des vols

Nous vous conseillons d’apporter le moins d’objets de valeur possible à l’hôpital. Vous pouvez enfermer vos objets de valeur dans votre chambre. Vous pouvez donner la clé à une infirmière pour qu’elle la garde lorsque vous n’êtes pas dans la chambre.

Assistance après la sortie de l’hôpital

Préparez-vous à une période après l’opération pendant laquelle il vous sera peut-être plus difficile de vous occuper de vous-même. Pensez-y et discutez-en avec votre famille, votre médecin traitant ou votre spécialiste. L’assistant social vous aidera dès le premier jour à faire en sorte que votre retour se passe le mieux possible. Vous pouvez également contacter nos assistants sociaux avant votre admission, qui pourront vous donner des informations claires sur les possibilités de soutien supplémentaire à domicile ou un hébergement.

Examens

Les examens qui auront toujours lieu le jour de l’admission sont énumérés ci-dessous :

  • ECG (électrocardiogramme)
  • radiographie thoracique (image des poumons)
  • prise de sang (il n’est pas nécessaire d’être à jeun)
  • dépistage du MRSA (= le « microbe des hôpitaux »)

Parfois, des examens complémentaires sont nécessaires, tels que :

  • doppler des vaisseaux du cou
  • analyse d’urine
  • examen des crachats (en cas de chirurgie valvulaire)
  • consultation avec le spécialiste nez – gorge – oreilles (en cas de chirurgie valvulaire)
  • consultation avec le dentiste (en cas de chirurgie valvulaire)
  • test de la fonction pulmonaire

Certains examens peuvent déjà avoir été réalisés en ambulatoire. Apportez toujours les résultats avec vous lorsque vous êtes admis à l’hôpital.

Le jour de l’admission, le kinésithérapeute, le chirurgien et l’anesthésiste vous rendront également visite. Cela vous donnera l’occasion de poser des questions supplémentaires. Nous vous demandons donc de rester dans votre chambre le jour de l’admission ou de signaler quand vous souhaitez la quitter.

Si vous pensez que vous aurez du mal à dormir ce soir-là ou si vous êtes nerveux ou anxieux, vous pouvez demander à l’anesthésiste de vous prescrire un médicament.

Le soir précédant l’opération, une infirmière épilera la zone chirurgicale. Lors de l’opération, une incision est pratiquée à la hauteur de la poitrine et (parfois) des jambes. D’un point de vue hygiénique, la dépilation est nécessaire. Cela signifie que les poils sont coupés à la hauteur de la poitrine, des deux jambes et du pubis. Après l’épilation, vous prendrez une douche désinfectante.

Le jour de l’opération

Le jour de l’opération, vous devez être à jeun. Cela signifie qu’il ne faut pas manger, boire ou fumer à partir de minuit la veille de l’opération.

Lorsque votre tour viendra, un contrôle final sera effectué à l’aide de la liste de contrôle préopératoire. On vous donnera un losange pour vous préparer à l’anesthésie générale. Ce médicament ne vous endormira pas encore, mais vous commencerez à vous sentir languissant et tout ce qui se passe autour de vous aura moins d’impact sur vous. Il est important que vous ne vous leviez pas du lit après avoir pris ce médicament.

Les infirmières du service vous emmèneront avec votre à la salle d’opération.

Les soins intensifs

La chirurgie cardiaque est une opération importante. Pendant les premiers jours, vous devrez donc être surveillé en permanence par un groupe de médecins et d’infirmières spécialement qualifié dans l’unité de soins intensifs.

La chambre

L’unité de soins intensifs est située au troisième étage de l’hôpital. En raison de l’intensité élevée des soins, des bruits tels que les alarmes, la mise en marche des infirmières, des médecins et de l’équipe de nettoyage peuvent être entendus dans ce service. Les chambres sont éclairées en permanence, mais l’éclairage est réduit au minimum la nuit. Ceci est nécessaire pour la surveillance continue des fonctions vitales.

L’équipe

Une infirmière et un médecin de l’unité de soins intensifs sont toujours présents. Vous pouvez faire appel à ces personnes à tout moment. Ainsi, vous n’êtes jamais seul dans l’unité de soins intensifs.

Retour haut de page