hartaandoening

Maladies du coeur

Il existe différents troubles qui peuvent interférer avec le fonctionnement normal du cœur. On peut distinguer trois types de troubles.

  • anomalies congénitales
  • anomalies des valves cardiaques
  • rétrécissement des artères coronaires

Anomalies congénitales

Le rétrécissement des artères coronaires et le mauvais fonctionnement des valves cardiaques sont des maladies qui ne sont pas congénitales mais acquises. Elles se développent donc au fil des années.

Néanmoins, il est également possible que vous soyez né avec une malformation cardiaque. Dans ce cas, on parle de malformation cardiaque congénitale. Aucune chirurgie cardiaque pédiatrique n’est pratiquée dans cet hôpital. Seuls les troubles congénitaux qui se manifestent à l’âge adulte sont traités dans notre service.

Les anomalies des valves cardiaques

Des valves cardiaques saines se ferment parfaitement et s’ouvrent complètement.

Des problèmes peuvent survenir au niveau des valves cardiaques parce qu’elles ne se ferment ou ne s’ouvrent plus complètement :

  • un rétrécissement de l’ouverture dû à une calcification des feuillets de la valve (= sténose valvulaire)
  • une déformation des feuillets de la valve (= sténose valvulaire)
  • dommage, relâchement ou étirement des feuillets de la valve ou de l’anneau valvulaire (= insuffisance valvulaire)

Dans tous ces cas, le cœur a plus de mal que d’habitude pour fournir le travail nécessaire. La plupart des anomalies valvulaires se produisent au niveau des valves mitrale et aortique. Au fil du temps, cela peut endommager le cœur. Le cœur doit alors travailler davantage pour pomper (= insuffisance cardiaque). Cela peut nécessiter une chirurgie valvulaire.

Les plaintes les plus fréquentes associées à la valvulopathie sont :

  • essoufflement
  • pieds gonflés (= œdème)
  • douleur dans la poitrine
  • rythme cardiaque irrégulier
  • fatigue
  • vertiges à l’effort
  • syncope
  • essoufflement et présence de liquide dans les poumons (= œdème pulmonaire)

Rétrécissement des artères coronaires

Comme tous les muscles, le cœur a besoin d’oxygène. Il est alimenté par les artères coronaires. Tant que ces artères ont des parois internes lisses, elles ne présentent aucun problème. Même si vous faites des efforts au travail ou pendant le sport et que votre cœur a besoin d’un supplément d’oxygène, les artères coronaires peuvent toujours fournir suffisamment de sang et d’oxygène à votre cœur.

Les problèmes surviennent lorsque les artères coronaires se bouchent de l’intérieur (= athérosclérose). Cette obstruction se produit lorsque la graisse s’accumule contre la paroi des artères. Cela endommage la couche interne du vaisseau sanguin, ce qui entraîne la formation d’une plaque épaisse et le rétrécissement de l’artère coronaire. Le sang ne peut pas circuler aussi bien le long de la plaque et le cœur reçoit donc moins d’oxygène qu’il n’en a besoin à un moment donné.

Cela peut se manifester par :

  • douleur pressante derrière le sternum
  • douleur dans le bras gauche, la mâchoire, éventuellement le dos et les omoplates
  • parfois, douleur dans le bras droit
  • douleur à hauteur de l’estomac
  • essoufflement

Les traitements courants sont :

  • des médicaments
  • bonne hygiène de vie (régime alimentaire, arrêt du tabac, suffisamment d’exercice physique)
  • dilatation par ballonnet : l’artère coronaire est ouverte par l’insufflation d’un petit ballon à l’intérieur de celle-ci afin de faire disparaître le rétrécissement.
  • pose d’un stent, qui permet d’ouvrir l’artère coronaire et d’éviter que le vaisseau sanguin ne se bouche à nouveau
  • le pontage coronarien : il s’agit d’une opération au cours de laquelle le rétrécissement de l’artère coronaire est contourné par un vaisseau sanguin provenant d’une autre partie du corps, ce qui permet de rétablir la circulation après le rétrécissement.

Si l’athérosclérose n’est pas traitée, elle finit par entraîner une obstruction complète de l’artère coronaire, provoquant un infarctus.

Retour haut de page